Le livre blanc, comment le rédiger ? 

Les méthodes de rédaction varient selon les supports. Un article de blog n’obéit pas aux mêmes codes qu’un communiqué de presse ou qu’un livret d’accueil. Comme tous les supports, le livre blanc impose ses règles de rédaction. Savoir rédiger un livre blanc présente de nombreux atouts, découvrons-les ensemble ! 

Le livre blanc, c’est quoi ? 

Un livre blanc est un outil de communication utilisé dans une stratégie de content marketing. Il s’agit d’un livre pratique qui donne des informations précises et techniques sur un produit ou une problématique. Vous souhaitez délivrer tous les atouts de vos nouvelles baskets de sport à la vente ? Vous avez la réponse à une problématique récurrente ? Rédiger un livre blanc permet de donner des infos précises à vos prospects et potentiellement de trouver de nouveaux clients. 

Quel est le but d’un livre blanc ? 

Dans une stratégie de marketing, le livre blanc est destiné à trouver de prospects en B To B (business to business), c’est-à-dire de potentiels clients professionnels. Avec le livre blanc, tout le monde y trouve son compte. Alors que les clients pros trouvent des réponses précises et des informations de qualité, l’entreprise améliore un petit plus son image de marque puisqu’elle passe pour une experte. 

D’autre part, l’entreprise peut enrichir sa base de données des clients en récupérant les coordonnées des prospects. Vous pouvez par exemple demander à vos prospects de remplir un formulaire de contact en échange du téléchargement du livre blanc depuis votre site internet. 

Les 5 étapes pour un livre blanc idéal selon SaltoNoisette

#réflexion 

Avant de rédiger un livre blanc, l’étape de la réflexion est indispensable. Posez-vous les bonnes questions : quel est le thème abordé ? Quel professionnel je cible ? Qui sont mes lecteurs et leurs attentes ? Quels sont leurs problèmes ? Comment puis-je ajouter une véritable valeur à mon livre blanc ? Bref, se poser les bonnes questions vous aidera à rédiger un livre blanc de grande qualité. 

#structure 

Ensuite, il faudra établir un plan. Une structure qui vous permettra à la fois de ranger vos pensées dans un ordre cohérent, mais aussi de trouver une notion d’équilibre entre toutes les parties que vous voulez aborder. 

Exemple de structure classique : 

  • 1 page de garde avec le thème principal en évidence, avec un paragraphe qui pitche votre idée maîtresse. 
  • Une introduction de deux pages maximum. 
  • Un développement de 5 pages environ qui constitue le coeur de votre travail. Au sein même de ce développement, vous pouvez vous permettre de suivre votre propre structure, celle qui correspond le mieux à votre entreprise et à votre thème. 
  • Une conclusion et une quatrième de couverture. 

#collaboration 

Si vous en avez la possibilité, réservez sur votre temps de rédaction un échange avec votre équipe. Se nourrir des idées de chacun vous permet de rédiger un livre blanc complet et de haute qualité. Car tout seul on va plus vite, mais à plusieurs on écrit un véritable chef-d’oeuvre. 

#accroche 

Réfléchir à un angle d’approche susceptible d’intéresser vos prospects est un élément indispensable à un bon livre blanc. Soignez au maximum vos titres et vos chapeaux est un moyen d’efficace de capter et surtout garder l’attention de vos lecteurs. 

#contenu

Si possible, variez au maximum vos contenus. N’hésitez pas à insérer des photos et des vidéos, mais aussi des schémas et des infographies. Votre contenu sera d’autant plus agréable à lire. 

SaltoNoisette vous accompagne dans la rédaction de votre prochain livre blanc. Nous apprenons à vous connaître pour ressortir le meilleur de vous-même au travers d’un support technique indispensable.

Juliette,
rédactrice tourisme & hôtellerie

Partagez et suivez-nous!
Rédiger un livre blanc
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial