Je suis censée savoir écrire intelligemment car je suis une rédactrice web sensée.  

Les fautes d’orthographe ont parfois raison de nous. Et pour cause, la langue française est aussi belle que complexe. En effet, qui n’a jamais confondu censé et sensé ? Il s’agit d’une erreur que l’on retrouve couramment. Cette confusion sera vite oubliée après avoir découvert quelques petites astuces dans notre nouvel article. 

Une lettre, deux sens différents 

Une seule lettre est changée et le sens du mot n’est plus le même. Ces deux homophones ont un sens très différent. « Être censé » faire quelque chose, c’est avant tout « être supposé » de faire quelque chose. Alors que « sensé » dévoile un tout autre sens. Ce terme signifie d’ailleurs « qui a du sens ». On ne peut donc pas se permettre de les confondre, l’incompréhension arriverait instantanément. 

Une méthode simple et efficace pour ne plus confondre censé et sensé

Lorsque vous hésitez entre censé et sensé, une méthode simple fera le choix à votre place. Si vous pouvez remplacer le terme par « supposé » alors on écrira « censé ». Par ailleurs, vous pourrez remplacer le terme « sensé » par « qui du sens » ou « plein de bon sens ». 

Exemple : Nul n’est censé ignorer la Loi = Nul n’est supposé ignorer la Loi.

Exemple: Votre discours est sensé = Votre discours est plein de bon sens.

Remontons le temps 

Et si on remontait le temps pour mieux comprendre cette confusion ? Au 16è siècle, censere en latin était un verbe pour signifier « penser ou croire ». Censé est alors devenu un participe passé orphelin qui ressuscite en tant qu’adjectif.  Le terme « censé » s’accorde d’ailleurs comme n’importe quel adjectif.

 Et voilà, vous êtes censé ne plus confondre ces deux termes ! 

Juliette,
rédactrice tourisme & hôtellerie

Partagez et suivez-nous!
Orthographe: censé et sensé
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial